Historique en quelques dates

Cette aventure humaine a commencé en 1959 au Nord Cameroun, où un jeune médecin occidental Pierre Tubéry avec son épouse Anne-Marie, tous les deux responsables d’un hôpital de brousse ont découvert auprès de tradipraticiens toute la richesse et l‘efficacité de la phytothérapie africaine.
C’est au cours de leurs consultations, qu’ils recueillirent les témoignages de plusieurs Européens guéris, de manière surprenante en seulement quelques semaines, d’hépatites sévères. Avec l'aide d'un infirmier Camerounais, ils identifièrent la plante utilisée par les guérisseurs traditionnels dans ces cas là, Desmodium adscendens, une petite plante courant au sol, de la famille des Fabaceae. D’autres vont suivre...
Assisté de Jacqueline Ragot, Pharmacien, Docteur ès Sciences, Pierre Tubéry passera sa vie à confirmer cliniquement les usages de certaines plantes de cette pharmacopée, puis à mieux cerner leurs activités dans une démarche rigoureuse de validation scientifique. Ces travaux le conduisent à s'engager dans la formulation de produits standardisés afin de rendre ces traitements efficaces accessibles aux personnes qui en ont besoin, les malades.
 
En 1982 naissait la « Fondation Solidarité Toulouse » qui se donnait pour but de « défendre la liberté de se soigner, de choisir, avec les conseils de son médecin, les traitements les mieux adaptés à son cas » et distribuait à l’époque plusieurs produits phytothérapeutiques, issus de plantes africaines.
En 1989 la fondation devient l’Association Solidarité pour le Soutien aux Malades, dont l’esprit reste le même.
 
En 1990, suite à un procès, assorti d’un contrôle fiscal et administratif, durant lequel nos adhérents ont joué un rôle capital, notre association gagne une reconnaissance plus officielle, et ses actions prennent plus d’envergure. C’est ainsi que Solidarité, soucieuse de faire avancer la démocratie sanitaire, participe à l’organisation des Etats Généraux des Malades en Midi-Pyrénées, puis organise par la suite plusieurs tables rondes attirant un large public  sur des thèmes variés : "Les nouvelles découvertes dans le traitement des maladies graves", “l’apport des thérapies complémentaires dans le traitement des cancers" ou encore "Comment améliorer sa santé par une alimentation adaptée ?"
 
En 2000, l’association toujours centrée sur le soutien de la personne malade, met en place dans plusieurs régions de France des groupes de parole, propose des formations et des outils de santé holistique, etc.
Paralellement à cela, Solidarité s’investit aussi dans la diffusion de l’information auprès de ses adhérents par la biais d’un bulletin, et crée aussi un fond d’aide qui permet d’aider les personnes ayant des difficultés financières à se procurer des produits issus de la pharmacopée africaine. Solidarité grandissant, de plus en plus d’adhérents souhaitèrent à leur tour, donner de leur temps à l’association et porter ses valeurs : c’est ainsi que se créa un réseau d’antennes et  de  correspondants dans plusieurs régions de France.
 
En 2010 l’association cesse la vente de produits phytothérapeutiques : elle s’oriente plus encore vers l’information des personnes malades : dossiers, permanence d’écoute, bulletin, conférences, ateliers, aide aux personnes ayant des difficultés financières. Enfin, un autre volet important du travail de Solidarité concerne la mise en oeuvre d’actions vers l’Afrique, afin de diffuser l’information et de favoriser l’utilisation des produits phytothérapeutiques dans le continent qui a été à l’origine de cette grande et longue histoire mêlant hommes et plantes.
 
En 2013, Solidarité, autour de Pierre Tubery, fête ses 30 ans.
Solidarité se trouve représentée dans plusieurs départements, et continue toujours à se faire connaître comme association “ressource” auprès du grand public et des professionnels de santé.  

Le Dr Pierre TUBERY

savourant un verre de Desmodium

Madame Jacqueline Ragot
Pharmacien, Docteur es Sciences

 

Historique plus en détails

Avant Solidarité

1963 : Les Docteurs Pierre et Anne-Marie TUBERY assurent la prise en charge d’un hôpital de brousse au Cameroun et constatent l’efficacité de certaines plantes utilisées par les guérisseurs africains dans les maladies peu ou pas sensibles aux traitements connus : lèpre, psoriasis, hépatites virales.
1964 : En France, identification botanique et premiers tests toxicologiques.
1965 à 1966 : Coopération du Dr Pierre TUBERY en Algérie : début d’essais cliniques et confirmation de l’action de Securidaca longipedunculata dans les cas de psoriasis par le Professeur MARIL.
1967 à 1968 : L’espèce Gnidia kraussiana est étudiée  au laboratoire de cryptogamie de la Faculté des Sciences de Toulouse.
1967 à 1974 : Mise en évidence de ses propriétés immunostimulantes par les Professeurs MATHE et AMIEL à l’Institut de Cancérologie de Villejuif. Le Dr Pierre TUBERY étudie les effets de ces  plantes sur des patients.
Septembre 1974 : Début de la collaboration avec Mme Jacqueline RAGOT Pharmacien Docteur es Sciences. Des produits issus de ces plantes vont être mis au point, formulés et conditionnés à la CRT (Coopérative de Recherches Thérapeutiques).
De septembre 1974 à mars 1981  : Les produits sont envoyés aux malades depuis la CRT.
Mars 1981 : Suite à une plainte d’un pharmacien qui n’aura pas de conséquence judiciaire,  la recherche et  fabrication seront  assurées  par le CRP et la distribution des produits par une association de malades.

La gestation de la Fondation Solidarité de Toulouse

20 mars 1981 : Constitution de la Fondation Solidarité de Lens, pour :
- regrouper et informer les personnes confrontées à une maladie grave,
- distribuer les produits issus de la phytothérapie africaine mis au point et fabriqués à Toulouse par les Docteurs Pierre TUBERY et Jacqueline RAGOT.
Membres fondateurs : Dr Jacques LACAZE, Christian LAVERSIN, Jacques RIVET…
Janvier 1982 : La Fondation de LENS est débordée par le nombre de demandes émanant de malades. Pour l’aider, une équipe de bénévoles se constitue et expédie les produits d’un local prêté par la Communauté des Capucins, avenue Jean Rieux à Toulouse.
Avril 1982 : Création de l’Antenne Toulousaine de la Fondation de Lens, avec constitution d’un bureau provisoire.
Mai 1982 : Création du premier poste de salarié.
11 décembre 1982 : Constitution de la Fondation Solidarité de Toulouse, en concertation avec la Fondation de Lens et afin de simplifier les problèmes administratifs et financiers. Elle a comme président Mr. André SAURY, comme Secrétaire, Mme Sybille COMBELLES et comme trésorier Mr. Roger BESNIER.    
27 décembre 1982 : Déclaration à la Préfecture de la Haute-Garonne.
16 janvier 1983 : Parution au Journal officiel.

Son développement

1983 : 3 salariées et 8 bénévoles.
1984 : Emménagement au numéro 4, rue d'Agen et début de l’informatisation.
Octobre 1984 : parution du 1er numéro du bulletin Prévention et Thérapie.
1985 : 5 salariées et 15 bénévoles. 50 colis sont expédiés chaque jour et 12 à 15 utilisateurs servis en mains propre.
Avril 1985 : création par Mr. et Mme FAVRIEL de la 1ère antenne "Sarthe et Mayenne".
1986 : 9 salariées et 18 bénévoles. Création de la bibliothèque. Mise en place de la Commission médicale composée des Docteurs Pierre TUBERY, Jacqueline RAGOT et d’un membre du bureau, pour faciliter les échanges entre le Cabinet médical, la Fondation et le CRP.
Juin 1986 : Création par Mme Agnès MORAND et Mme Eliane DAGRY de la 2ème antenne : "Savoie et Haute-Savoie".
1987 : 8 salariées et 20 bénévoles.
1988 : Achat de 2 appareils d’ozonothérapie. Le Conseil d’Administration lors de sa séance du 15 août 1988 propose la modification de l’intitulé de la Fondation, suite à la loi sur le Mécénat concernant les Fondations.
Octobre 1988 : création par Mme Danielle COLIN de la 3ème antenne "Paris".
15 avril 1989 : l’Assemblée Générale vote à l’unanimité le nouvel intitulé : ASSOCIATION SOLIDARITE POUR LE SOUTIEN AUX MALADES

La Fondation Solidarité de Toulouse

Ses actions pour la défense des médecines complémentaires  et le libre choix thérapeutique :
23 septembre 84 : Création du G.R.E.T.A.C (Groupe de Recherche et d’Etude sur les Thérapeutiques Alternatives et Complémentaires). Ce groupe est composé d’une centaine de médecins et a pour premier président le Dr Pierre TUBERY.  La Fondation lui apporte son soutien.
Octobre 1984 : Demande d’appel à témoignage pour soutenir les Docteurs Pierre TUBERY et Jacqueline RAGOT suite à une plainte déposée par le directeur du Ministère de la Santé : 1400 lettres parviennent à la Fondation.
26 janvier 1985 : Manifestation à Paris devant le Ministère de la Santé, suite à l’offensive du Ministère contre les médecines dites parallèles : saisie des stocks des solutés de Vernes, fermeture à l’institut Solomides. Une délégation comprenant les Docteurs Pierre TUBERY et Jacques LACAZE est reçue par le chef du cabinet du ministre de la Santé.
Janvier 1985 : Plusieurs associations d’usagers et de professionnels de la Santé, dont la Fondation Solidarité de Toulouse se regroupent et créent le CODEMA (Collectif National pour la Défense et l’Expérimentation des Médecines Alternatives).
De février 1985 à février 1986 : Les Docteurs Pierre TUBERY et Jacques LACAZE participent à une commission paritaire de 8 personnes, créée par le Ministère de la Santé pour « évaluer les médecines différentes », qui remettra son rapport à Mme G. DUFOIX (ministre de la Santé).
De 1987 à 1988 : La Fondation participe à diverses actions pour défendre des médecins et des associations de malades distribuant des produits (la Fondation Solidarité du Nord, le S.R.P.C. fabricant des ATT et des oligo-éléments de Vernes) menacés dans leur activité par les pouvoirs publics.
10 juin 1987 : manifestation à Paris devant le Conseil de l’Ordre.
30 janvier 1988 : Manifestation à Châteauroux pour la défense d’une association distribuant les produits Solomides et des Docteurs DUMONT, BOISDON, et VERCOUTERE.
05 mars 1988 : Manifestation à Nice pour la libération du Dr LAGARDE.
26 mars 1988 : Manifestation à Paris avec remise d’une motion à Mme BARZACH, ministre de la santé, et conférence de presse avec les Docteurs LEFOLL, LAGARDE et TUBERY.
20 avril 1988 : Manifestation à Paris pour le soutien au Dr BOISDON.
12 septembre 1988 : Adoption par le Parlement européen du rapport ULBURGHS qui reprend des idées défendues par la Fondation.

Les années 1990 / 2003

1er janvier 1990 : Pierre TUBERY prend sa retraite, il se consacre à la recherche et donne des conférences.
Octobre 1990 : Visite de 2 pharmaciens-inspecteurs de la DRASS à l’Association Solidarité et au CRP (Centre de Recherches Phytothérapiques).
De 1991 à 1992 : Diverses actions en partenariat avec le CODEMA dont la création de comités de soutien aux médecins attaqués.
15 décembre 1994 : Nouvelle visite des inspecteurs de la DRASS.
Avril et mai 1995 : L’association est soumise à un contrôle fiscal.
6 octobre 1995 : Naissance d’une nouvelle équipe, structuration de l’association, mise en place d’une responsable des antennes.
15 décembre 1995 : Mise en place d’un tarif réduit pour les plus démunis.
15 juin 1996 : Convocation de l’association et du C.R.P. devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour "fabrication et distribution illégales de produits assimilés à des médicaments". 1057 témoignages de soutien seront transmis au tribunal.
29 juin 1996 : Le Parlement européen adopte le statut des médecines non conventionnelles.
30 mai 1997 : 1ère Journée de regroupement des responsables d’Antennes et des correspondants locaux, la veille de l’Assemblée Générale.
14 juin 1997 : L’association est à l’initiative de la création du C.E.R.P.A. (Comité d’ Evaluation et de Reconnaissance de la Pharmacopée Africaine).
11 octobre 1997 : Lancement d’un appel de fonds exceptionnel pour financer des essais cliniques sur le DPG.  280 000 Francs sont collectés.
Février 1998 : Lettre ouverte aux têtes de liste des élections régionales dans le cadre des Etats Généraux de la Santé.
28 juillet 1998 : Jugement du tribunal correctionnel. Amende symbolique. L’Ordre des pharmaciens et le Parquet font appel.
21 novembre 1998 : Modification des statuts pour normaliser l’activité.
27 mars 1999 : L’Association participe à l’organisation des Etats Généraux des Malades en Midi-Pyrénées.
28 juin 1999 : Lettre aux parlementaires de la Commission des Affaires sociales pour défendre le Dr GEFFARD et leur demander la création d’une structure pour évaluer les innovations thérapeutiques.
26 octobre 1999 : Nouvelle convocation devant la Cour d’appel de Toulouse. Verdict clément : "ni fermeture, ni interdiction des ventes en l’absence d’un avis technique neutre".
18 novembre 1999 : Conférence du Dr Pierre TUBERY à l’Université Paul Sabatier de Toulouse sur le thème :  "Pharmacopées traditionnelles, modèle animal et expérimental". (Dialogue fructueux avec des membres de la "Communauté scientifique".)
Avril 2000 : Visite des pharmaciens de la DRASS à l’Association et au CRP, à la demande de l’Agence Française de Sécurité des Produits de Santé.
27 mai 2000 : Organisation de la 1ère table ronde le jour de l’A.G, sur le thème : "Quel est l’apport des thérapies complémentaires dans le traitement des cancers ?".
Octobre 2000 : Consultation auprès des adhérents sur le contenu du bulletin Prévention et Thérapie.
Décembre 2000 : Nouveau contrôle fiscal qui se termine par un redressement démesuré. En juillet 2001, nous demandons de passer devant la Commission des Impôts. Préparation longue et minutieuse du  dossier de défense. Résultat : abandon des redressements et surtout "reconnaissance du caractère désintéressé de notre gestion".
24 mars 2001 : 2ème table ronde sur le thème : "Les nouvelles découvertes dans le traitement des maladies graves".
27 avril 2002 : L’Association fête ses 20 ans. 3ème table ronde : "Comment améliorer sa santé par une alimentation adaptée ?".
1er janvier 2003 : Rationalisation du mode de travail : mise en place de bons de commande, création du fonds de solidarité.
1er avril 2003 : Déménagement au 21 impasse du Cimetière de Croix-Daurade.
17 mai 2003 : 4ème table ronde sur le thème : "Pouvons-nous agir sur nos défenses immunitaires ?".
Fin 2003 : 4000 adhérents, 7 salariés, 15 bénévoles réguliers et 25 occasionnels. 5 antennes régionales ou départementales, 5 correspondants, et 40 bénévoles.

Les années 2003 / 2015

Pour les années 2003 à 2013 l’historique des 10 dernières années est en cours de réalisation.

baspage

- Association Solidarité pour le Soutien aux Malades

- 48 avenue Léon Blum - 31500 Toulouse

- © 2013 solidaritemalades.fr

- Téléphone : 05 34 25 94 60

- du lundi au vendredi de 13 h 30 à 17 h 00

- solidaritemalades (arobase) wanadoo.fr